Le gingembre : antiémétique de premier choix Leave a comment

Le gingembre, Zingiber officinale, fait partie de la famille des Zingiberacées. Il  jouit d’une réputation bien établie et très bien documentée comme solution naturelle efficace pour les symptômes gastro-intestinaux de toutes sortes. D’ailleurs, le gingembre est prisé pour ses vertus médicinales depuis plus de 5 000 ans dans plusieurs cultures à travers le monde. En phytothérapie, le gingembre est aujourd’hui encore considéré comme un carminatif hors pair (favorisant l’élimination des gaz intestinaux), un puissant antispasmodique intestinal (relaxant et apaisant le tractus intestinal) et une solution sécuritaire de premier ordre pour les nausées chez les enfants, les adultes et les femmes enceintes.

Ceci est dû, en partie, à des composés phénoliques présents dans le gingembre, qui ont démontré pouvoir soulager l’irritation gastro-intestinale, stimuler la production de salive et de bile, ainsi que calmer/moduler les contractions gastriques causées par le mouvement des aliments et des liquides à travers le tractus gastro-intestinal. Son pourvoir antiémétique est expliqué aussi sur son action antagoniste de certains médiateurs responsables du déclenchement du réflexe nauséeux.

Mal des transports – Mal de Mer – Cinétose : Le gingembre est reconnu depuis longtemps comme solution naturelle et efficace pour prévenir et traiter la cinétose. Il  améliore les nausées associées au mal des transports, en empêchant le développement d’arythmies gastriques et l’élévation de vasopressine plasmatique. De plus, le gingembre calme la valve pylorique qui se trouve à la base de l’estomac, permettant à l’estomac ou l’abdomen de fonctionner normalement, calmant ainsi les nausées.

Nausées (grossesse) : Les propriétés antiémétiques du gingembre sont d’une grande utilité pour réduire les nausées et les vomissements durant la grossesse, même la forme la plus sévère, hyperemesis gravidum, une condition qui nécessite généralement une hospitalisation. Dans un essai à double insu, le gingembre a démontré réduire significativement à la fois la gravité des nausées et le nombre d’attaques de vomissements chez les femmes en début de grossesse (moins de 20 semaines). Et contrairement aux médicaments antiémétiques, qui peuvent causer des malformations congénitales graves, le gingembre est extrêmement sécuritaire, avec seulement une petite dose étant nécessaire. En outre, une revue de six essais randomisés à double insu, comptant un total de 675 participantes, publié dans la revue Obstetrics and Gynecology d’avril 2015, a confirmé qu’étant donné les preuves scientifiques considérables, le gingembre est bel et bien efficace pour soulager la gravité des nausées et vomissements durant la grossesse. La revue a également pu confirmer que le gingembre ne cause aucun effet secondaire ou effet indésirable sur la grossesse.

Tractus gastro-intestinal : Le gingembre est un essentiel pour tous ceux qui souffrent d’indigestion et de problèmes gastro-intestinaux. Une étude réalisée par le European Journal of Gastroenterology and Hepatology a démontré que le gingembre stimule le mouvement des aliments de l’estomac vers l’intestin grêle, en soutenant et stimulant les contractions musculaires impliquées dans la digestion. Le gingembre stimule également la sécrétion d’enzymes requises afin de permettre aux aliments d’être digérés, et aux nutriments d’être plus facilement absorbés. De plus, le gingembre est reconnu pouvoir inhiber la bactérie H.pylori, et donc aide à prévenir les ulcères, tout en protégeant l’intégrité de la muqueuse gastrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *